road_vous_etes_ici
Accueil > Outils pédagogiques > Glossaire

Glossaire

Forêt de Boixe

Massif boisé situé dans le département de la Charente, en région Poitou-Charentes.

Sur un vaste plateau, à la jonction de plusieurs communes dans le périmètre de Mansle, la superficie actuelle de la forêt de Boixe est d’environ 20km². Elle est également reliée à la forêt de la Braconne. On peut y voir un dolmen, témoignage du patrimoine préhistorique celtique de la région, ainsi qu’une chapelle du XIIe siècle, souvenir de l’ancienne appartenance de la forêt aux évêques d’Angoulême.

C’est au centre de la forêt de Boixe que se trouve la maison des gardes acquise au début du XIXe siècle par la mère de Delacroix, et qui est ensuite occupée par Henriette et Raymond de Verninac alors que, ruinés, ils sont obligés de quitter Paris. Si Delacroix est marqué par la beauté de la végétation et ses couleurs changeantes, celles-ci ne semblent pas susciter chez lui d’élan créateur particulier, et les lettres qu’il adresse à son ami Achille Piron entre 1818 et 1819 attestent d’une certaine forme de paresse de sa part (Dupont, p. 45 et 50-51).

Frépillon

Commune française du Val-d’Oise en Ile-de-France.

Située à une trentaine de kilomètres au Nord-Ouest de Paris, non loin des communes de Montmorency et de Saint-Leu-Taverny. Les premières mentions de son existence remontent à l’époque gallo-romaine. Le village a notamment été le lieu de résidence de la famille Riesener : Jean-Henri (1734-1806) et Félicité Riesener (1786-1847), parents du peintre Léon Riesener (1808-1878), respectivement oncle, tante et cousin d’Eugène Delacroix.

Ce dernier séjourne assez régulièrement à Frépillon dans sa jeunesse, accompagnant son cousin et ses amis. C’est seul qu’il vient ensuite rendre visite à sa tante, auprès de laquelle il reste pour se reposer. En effet, il souffre pour la première fois en 1835 d’une laryngite dont les crises chroniques vont beaucoup l’affaiblir. Ses passages, traditionnellement au printemps ou à l’automne, s’échelonnent jusqu’en 1844. C’est là-bas, auprès de sa tante, que Delacroix dépose temporairement La Liberté de 1830 lorsque celle-ci, alors au musée du Luxembourg, est décrochée car elle semble mettre en péril, par son sujet, la stabilité du gouvernement en place. De nos jours, la commune conserve du passage de l’artiste un espace municipal à son nom.