road_vous_etes_ici
Accueil > Outils pédagogiques > Index nominum

Index nominum

Biographie de VARCOLLIER Michel-Augustin (1795-1883)

Chef de la division des beaux-arts à la préfecture de la Seine. Hans Naef (Die Bildniszeichnungen von J.-A.-D. Ingres, vol. II, Bern, 1978, p. 246 et suiv.) a démontré les liens privilégiés qu’il entretenait avec Ingres dont il fit connaissance à Rome (ses parents y étaient exilés et il s’y était établi en 1819). C’est également à Rome qu’il rencontre sa future femme, Atala Stamaty, élève d’Ingres, filleule de Chateaubriand, et fille du consul de France. De retour à Paris en 1820, année de naissance de son fils Oscar (1820-1846), il entre à la préfecture de la Seine où il est pensionné jusqu’en 1853 dans la division des beaux-arts. Il mène en parallèle une activité littéraire. Il édite en 1826 les Poésies de Michel-Ange Buonarroti, peintre, sculpteur et architecte florentin (Paris, Hesse, 1826), publie en mai 1858 dans le Correspondant un article portant sur la correspondance de Mozart, ou encore une Notice biographique sur F. Mazois (Paris, F. Didot frères, 1860).

Lorsque Delacroix fréquentait Michel-Augustin Varcollier, ce dernier demeurait à Paris, rue Monthabor, n°8. Varcollier est-il un ami de Delacroix, sans doute pas. Leur relation est bien plus une entente très cordiale entre un artiste et un haut fonctionnaire bienveillant à son égard (« V[arcollier] est aimable pour moi, et je suis touché de son empressement » Hannoosh, I, p. 845.), se rencontrant souvent mais le plus fréquemment pour des affaires artistiques. Ses correspondances avec Delacroix nous sont particulièrement connues concernant les commandes de décors et de tableaux d’églises telles la Chambre des Pairs, la chapelle des Saint-Anges de Saint-Sulpice ou la Pietà de Saint-Denys du Saint-Sacrement. Le goût et le caractère de Varcollier semblent assez éloignés de ceux du peintre ainsi qu’il l’exprimait dans son Journal à la date du 20 février 1852 : « Il ne m’a pas paru atteint comme moi par ce terrible tableau ; il est borné dans ses admirations ; c’est que son sentiment ne le sert plus au-delà d’une certaine mesure de talent, qu’il n’apprécie encore que dans un certain nombre d’artistes d’une certaine école : il est excellent et cause sérieusement ; mais il ne vous échauffe jamais. C’est un homme de mérite auquel il manque toutes les grâces.» (Hannoosh, t. I, p. 581).

Les correspondances associées

  • Lettre à Augustin Varcollier, 20 mai 1840

    20 Mai 1840 | Eugène DELACROIX | Michel-Augustin VARCOLLIER | ED-MD-1840-MAI-20-A

    MonsieurMonsieur Varcollieretc.à l’Hôtel de ville Monsieur, M. Robert Fleury en vous priant de reprendre les travaux dont il était chargé pour la ville, a bien voulu vous demander que j’en fusse chargé à sa place. J’étais passé hier à la préfecture ...

    Voir la lettre +
  • Lettre à Augustin Varcollier, 22 janvier 1842

    22 Janvier 1842 | Eugène DELACROIX | Michel-Augustin VARCOLLIER | ED-MD-1842-JAN-22-A

    MonsieurMonsieur VarcollierChef de division à la Préfecture de la SeineHôtel de ville   Monsieur, Je viens vous prier de vouloir bien donner des ordres pour faire faire une clôture en planches à la chapelle que je dois peindre au Marais1 : l’entre ...

    Voir la lettre +
  • Lettre à Augustin Varcollier, 5 avril 1843

    05 Avril 1843 | Eugène DELACROIX | Michel-Augustin VARCOLLIER | ED-MD-1843-AVR-05-A

    Frépillon près Saint-Leu Taverny 5 avril 1843 Mon cher Monsieur, Je prends la liberté de vous écrire de la campagne où je me trouve momentanément, dans l’espérance d’arriver plus promptement s’il est possible à la solution de la difficulté qui fai ...

    Voir la lettre +
  • Lettre à Augustin Varcollier, 24 février 1843

    24 Février 18[43] | Eugène DELACROIX | Michel-Augustin VARCOLLIER | ED-MD-1843-FEV-24-A

    Mon cher Monsieur , Je ferai les changements exigés par la commission. Je suppose au reste que c’est de la composition du Christ qu’il est question, car ce n’est pas mentionné sur la note officielle que j’ai reçue des bureaux. On me dit simplement d ...

    Voir la lettre +
  • Lettre à Augustin Varcollier, 6 mai 1842

    06 Mai 1842 | Eugène DELACROIX | Michel-Augustin VARCOLLIER | ED-MD-1842-MAI-06-A

    Cher Monsieur, Je reviens de la campagne où j’ai été passer deux mois pour me remettre d’une indisposition assez grave au larynx dont je souffre depuis le milieu de janvier.J’aurais été vous dire tout ce que je prends la liberté de vous mander ici, ...

    Voir la lettre +
  • Lettre à Augustin Varcollier, 29 août 1845

    29 Août 18[45] | Eugène DELACROIX | Michel-Augustin VARCOLLIER | ED-MD-1845-AOU-29-A

    Monsieur VarcollierMon cher Monsieur, Je vous apportais un souvenir de mon tableau de Saint-Denys du Saint-Sacrement. Il y a un an que cette esquisse est en train et aurait dû vous parvenir1. Enfin la voici. J’aurais voulu en même temps vous dire bo ...

    Voir la lettre +
  • Lettre à Augustin Varcollier, 1840

    18[40] | Eugène DELACROIX | Michel-Augustin VARCOLLIER | ED-MD-18XX-XXX-XX-A

    Mon cher Monsieur, J’accepte avec beaucoup d’empressement la proposition d’échange que vous voulez bien faire1. J’espère que M. Court ne s’y refusera pas, la chapelle de la Vierge étant mieux éclairée et d’ailleurs la principale. Ce qui me reste à ...

    Voir la lettre +
  • Lettre à Gustave Lassalle-Bordes, 5 avril 1843

    05 Avril 18[43] | Eugène DELACROIX | Gustave LASSALLE-BORDES | ED-IN-1843-AVR-05-B

    Monsieur Lassalle Bordes Peintre Mur du four-Saint-Germain, 60 à Paris 5 avril[1843 ?] Mon cher Lassalle, J’écris de suite au chef de division de la Préfecture1, pour qu’il décide quelque chose relativement à la difficulté qui s’élève2. Au lieu de ...

    Voir la lettre +
  • Lettre à Gustave Lassalle-Bordes, février 1844

    [Février] 18[44] | Eugène DELACROIX | Gustave LASSALLE-BORDES | ED-IN-1844-FEV-XX-A

    Monsieur Lassalle-BordesRue du four, 60. Mon cher Lassalle, Nous avions mal compris la lettre de Varcollier. Nous ne pouvons commencer avant que Court n’ait consenti à l’échange1. Ainsi ne faites là-bas aucune démarche de prise de possession, jusqu ...

    Voir la lettre +
  • Lettre à Guillaume-Auguste Lamey, 8 novembre 1856

    08 Novembre 1856 | Eugène DELACROIX | Guillaume-Auguste LAMEY | ED-IN-1856-NOV-08-A

    Ce 8 novembre 1856   Il y a bien longtemps, cher cousin, que je n’ai eu de vos nouvelles ; je m’accuse aussi de ne vous avoir pas écrit. J’ai été, dans cette arrière-saison, à plusieurs petites excursions aux environs de Paris et à différentes repr ...

    Voir la lettre +